FÉCAMP-FESTIF  -  Les Bains de Mer
 Dernière mise à jour le 20 juillet 2016
 

     Il peut paraitre incongru de parler de ces établissements dans une rétrospective consacrée aux réjouissances, et aux divertissements. Et pourtant ! si ce n’est pas là leur vocation première, c’est avant tout, parce qu’il faut prévoir l’accueil et le confort des curistes et leur permettre “d’occuper le temps libre”, entre les séances d’hydrothérapie. Les établissements de bains, sont donc tenus de proposer, contigu aux installations de Bains,  un accueil hôtelier, et des salles de lecture[1], de billard, ainsi qu’un café. Avec le temps la part réservée “aux loisirs” va se développer, on y trouvera bientôt, une salle pour l’étude de la musique, puis un théâtre.

     Cette fantaisie des bains de mer a pris naissance sur nos côtes en 1813 avec la reine Hortense, et a été mise à la mode par Marie-Caroline, duchesse de Berry, qui multiplia ses séjours à Dieppe de 1824 à 1829. En août 1824, elle est accueillie par une salve de 21 coups de canon tirés du château, elle prend ainsi goût aux bains de mer et "lance" la plage de Dieppe. On construit pour elle une salle de bal, un théâtre ……cet exemple est bientôt suivi par de nombreuses plages du littoral.                                                                                                                                                

                                                                                                                                                                                                                                      

 
[1] À l’origine, ce sont ces salons, indépendants des bains, qui portent le nom de Casino.
RETOUR