FÉCAMP FESTIF - Les GRANDS ÉVÉNEMENTS 

Dernière mise à jour : 27 mars 2017


     En prévision de l’arrivée du Chemin-de-fer jusqu’en centre-ville, la ville doit déménager la mairie. Elle se porte acquéreur des “anciens bâtiments claustraux”, le 30 novembre 1849 à M. et Mme Cavé, par un contrat provisoire, passé devant MGelée.
Avant même de procéder aux travaux nécessaires, en janvier 1850 la mairie, commence à s’installer dans les nouveaux locaux, et déjà, les 7, 10 et 12 février, trois bals de bienfaisance organisés par la Garde Nationale et l’artillerie ont lieu dans “La grande salle du nouvel Hôtel-de-Ville”


     Ces bâtiments claustraux occupaient une vaste étendue de terrain : ils formaient un carré long, dont le milieu on trouvait le réfectoire et la bibliothèque. Vendus comme biens nationaux, ils avaient été en partie reversés, et l’on avait conservé que deux lignes de bâtiments, dont l’acte de vente interdisait la destruction.

 

      Ces deux ailes restées debout, et longtemps occupées par des industriels, avaient renfermé tour-à-tour, une filature de coton, une école d’enseignement mutuel ; un atelier de menuiserie ; une imprimerie ; une scierie mécanique et étaient en fort mauvais état.

 

      Leur remise en état pour y installer les services municipaux va transformer l’aspect de cette place, en dehors des multiples travaux, on procédât à la réunion des deux ailes existantes, par l’établissement d’une galerie avec porte centrale. L’édifice devant être entouré d’une vaste place, sur laquelle on doit faire une sorte de jardin public, qui offrira un lieu de promenade très agréable.”

Source : Joachim Michel : Causerie sur Fécamp 1857.


      La première pierre de cet ouvrage est posée le 17 août 1853. Entre-temps, la ville fût régulièrement autorisée à ce qu’un contrat définitif soit passé. C’est donc le 20 mars 1852, que la vente de l’ancienne Maison conventuelle de l’Abbaye, devint effective et définitive, avec les terrains en dépendant, contenant ensemble 6.514 m2, elle était consentie par M. et Mme Cavé, moyennant le prix de 55 000 francs, acte passé devant Mes Gelée et Caron, notaires à Fécamp pour, suivant le contrat provisoire reçu par MGelée en 1849.


     Le 1er septembre 1856, l’ensemble des travaux de rénovation et de transformation de la nouvelle mairie terminés, un bal donné dans les locaux, vient clôturer la cérémonie d’inauguration. 

    Le lendemain 2 septembre les bureaux de la mairie, du commissaire de police, la justice de paix, les écoles et l’asile des sœurs Saint-Vincent de Paul sont ouverts dans le nouvel Hôtel-de-Ville. Le 22 avril 1857 La bibliothèque municipale ouvre à son tour, dans les nouveaux bâtiments.