FÉCAMP-FESTIF - ANNEXES
Dernière mise à jour le 19 décembre 2017
 
    La Société Philarmonique : 
       Autorisée par arrêté préfectoral du 13 févier 1865. elle  est composée de 17 membres. 
Présidée et dirigée par M. Domergue, également directeur de la Fanfare des Sapeurs-Pompiers

   Cercle Amical Orphéonique :
   Création 1899 Président : Gabriel Papelorey, Vice-président Gaston Constantin - direction G. Rable - 60 exécutants.

  
    Orchestre Symphonique (amateur)  : Création 1899  (complément du précédent), direction Gaston Constantin - donnait des concerts au profit des œuvres charitables.
 

    Symphonie Amicale :
 
         Décembre 1905
    

       La Symphonie Amicale : Nous apprenons que la Symphonie Amicale, dépendant autrefois du Cercle Amical Orphéonique, maintenant dissous a décidé de se constituer en Société. Le bureau a été formé de la façon suivante : 

      Président M. C. Reneault ; vice-président, M. E. Démongé ; directeur, M. E. Montagné ; secretaire, M. G. Gamard ; trésorier, M. Flament ; assesseurs MM. Argentin et Ledun ; régisseur général M. S. Lair. Nous sommes persuadés que cette nouvelle société, qui compte près de quarante exécutants se fera apprécier de nos concitoyens.

      27 janvier 1907 Symphonie : dans une réunion tenue le 11 janvier dernier, par suite du départ pour Vire de M. E. Montagné directeur, les membres de la Symphonie de Fécamp ont nommé comme directeur Ferdinand Moreau, directeur de l'Harmonie de la Bénédictine.
 

     Cercle Symphonique Amical :
 
       Créé en 1925, sous l’impulsion du Dr René d’Alençon, la direction en était confiée à Lucien Verhaegen. Le Cercle Symphonique Amical avait bénéficié de l’apport des solistes de la Symphonie Amicale qui venait de disparaître. Il fut célèbre dans toute la moitié nord de la France, grâce aux antennes de “Radio-Normandie”. Chaque semaine et toujours en direct, le Cercle Symphonique Amical se produisait dans le grand studio bleu de la rue de Boulogne.
 
       Le Cercle Symphonique s’est aussi produit à de nombreuses reprises dans la salle de concert, et dans le théâtre, du casino municipal de la ville. La guerre de 1939 stoppa net un essor qui, pourtant augurait favorablement pour l’avenir de cette société.
 
                                                                                                                                                                                                                                                         
 
                                                                                                                                                                                 RETOUR