FÉCAMP-FESTIF
Page créée le 21 octobre 2017
 
     
Les sœurs de la Providence font bâtir en 1896 une salle des fêtes dans leur pensionnat appelé Pensionnat de l’Abbaye. La directrice, sœur Jonas, finance sur ses propres fonds la construction de ce grand bâtiment. La communauté avait ouvert une pension en 1824 dans la propriété de la famille de Giverville. D’abord locataires, elles deviennent propriétaires des lieux grâce à une donation de Julie de Giverville. Le pensionnat de l’Abbaye connaît en 1873 un nouvel agrandissement avec l’acquisition de la propriété voisine achetée à la famille Massif. C’est sur cette partie qu’est installée la salle des fêtes.

      Cette construction est si luxueuse qu’elle coûte à elle seule le même prix que l’ensemble de la propriété Massif composée entre autres d’une belle maison de maître, d’une orangerie et de plusieurs dépendances.

       Elle servira de dortoir pour les militaires soignés dans la propriété devenue hôpital auxiliaire 112 pendant la première guerre mondiale.

                   Clic sur l'image pour l'agrandir
 
Texte et photos Elisabeth Simon - extraits de son livre : Ecoles, pensions et orphelinats au XIXe siècle,  paru en septembre 2017
 
 RETOUR