FÉCAMP-FESTIF - ANNEXES - Fanfares et Harmonies
Dernière mise à jour : 4 février 2017

  

   Au début de l’année 1920, le nouvel élu, Zéphir PETIT qui a gardé le souvenir de la participation des sociétés de musique, aux grands rassemblements festifs et populaires par le passé, est convaincu, qu’il doit exister suffisamment de bons éléments à Fécamp, pour reformer une société musicale. Fort de cette conviction, Il prend l’initiative de convoquer tous les instrumentistes connus de la ville, pour les sonder et recevoir leur avis à ce sujet. Vingt-neuf personnes répondent à son appel.
     Encouragé par ce résultat, il les réuni le mercredi 4 février 1920, en la salle des mariages de l’Hôtel-de-Ville, et les informe, de son intention de voir se reformer une société de musique, il ajoute que persuadé qu’il va recevoir leur accord, il a déjà fait une démarche auprès des directeurs de la Bénédictine, pour avoir, le cas échéant, le concours des musiciens existants dans leur établissement.
    Ces messieurs lui ont répondu : “Qu’ils verraient avec plaisir la formation d’une nouvelle société et qu’ils ne pouvaient qu’encourager le personnel exécutant à se rallier au dit projet”.

      Puis il précise, qu’il a été moins heureux, lorsqu’il a abordé la question du prêt des instruments : cette demande, a reçu un refus catégorique ! Néanmoins, il ajoute :
“Je ne me tiendrai pas pour battu, si comme je le suppose vous décidez de vous solidariser en vue de constituer cette belle et bonne société que tout Fécamp attend avec impatience.”

     A nouveau réunis le samedi 14 février, Ils confirment tous, qu’une ville telle que Fécamp, doit compter parmi ses associations à vocation culturelle une harmonie. La question mise aux voix, les vingt-cinq présents à la réunion votent à l’unanimité, la formation d’une nouvelle société qui prend, provisoirement le nom de : Harmonie libre Fécampoise.

      Un bureau provisoire est constitué, sous la présidence de M. Petit, à la question, non moins importante de la direction de la société, une proposition est faite pour solliciter le concours de M. Faucon.

     A la demande de M. Paul Faucon, présent à la réunion, un vote, au bulletin secret, est organisé, ce dernier obtient 18 suffrages sur 25 votants, et accepte la place de chef de l’harmonie. Puis Il est décidé d’adjoindre à l’harmonie une Batterie- fanfare, dont M. Vaillant accepte la direction. Puis il est décidé à l’unanimité que la société prend définitivement le nom de Lyre Maritime de Fécamp.

     M. Martot, maire de la ville et M. Gayant Conseiller Général, sont nommés présidents d’honneur.

C’est à la réunion du 9 mars 1920, que le premier bureau définitif est ainsi constitué :

Présidents d’honneur : M. Martot, maire ; M. René Gayant, conseiller général
Président : M. Zéphir Petit, adjoint au maire
Vice-président : M. Marcel Couturier
Secrétaire : M. Lucien Pallier
Trésorier : M. Guérin
Trésorier adjoint : M. Firmin Maréchal
Assesseurs – membres du conseil : MM. Petitpas, Boudet, Leroy
Directeur – chef de la Lyre Maritime : M. Paul Faucon
Sous-chef : M. Parent
Archiviste : M. Marceau Petit.

 

Un premier concert public pour MM. les membres honoraires est organisé le 10 juin 1920.
 

         Je ne développerais pas plus, sur ce site l’historique de la Lyre Maritime, il est tellement riche ! je me contente d’en rappeler l’origine et ses premiers pas. Je vous invite, cependant à découvrir quelques étapes de sa vie par le diaporama ci-dessous monté avec les documents qui m’ont été remis par les “anciens”


Diaporama de souvenirs

 

  Crédit photos : Claude Courté, Jacques Lemarchand, Maurice Lorcher, Roger Vautier, avec leur aimable autorisation.

      Vous souhaitez enrichir ce document,  laissez un commentaire sur cette page.

   
Un ouvrage est en cours, il ne demande qu'à être complété, avec vos témoignages, souvenirs personnels où documents,
  pour me joindre.
 

 


                                                                                                                                                    




 


                                                                                                                                                  


  • JBL dit :
    15 2016

    5/5
    Photo 2: C'était le 2 décembre 1945. Défilé de la Ste Cécile

  • JBL dit :
    15 2016

    3/5
    Photo 5 : C'était le 22 juin 1947. Défilé historique à l'occasion de la translation des Ducs Richard 1 er et Richard 2.

  • J-B. LEFEVRE dit :
    25 2016

    3/5
    - Photo Lyre Maritime 010 - La petite tambour s'appelle CROCHEMORE et derrière il y a son frère (à droite de la photo) Ils habitaient rue Queue de Renard

  • J-B LEFEVRE dit :
    25 2016

    3/5
    - Photo Lyre Maritime 009 - Le jeune tambour devant Adrien COQUEREL s'appelle CAREL. (il devait travailler aux cars gris)
    Le grand à droite des cymbales (tache blanche)s'appelle Henri ALLAIS (cousin de ma femme) travaillait à la bénec

  • J-B. LEFEVRE dit :
    25 2016

    3/5
    Le Chef clairon était Albert LEFEVRE (père de Bernard)

  • J-B. LEFEVRE dit :
    25 2016

    3/5
    - Photo Lyre Maritime 003 - A gauche d'Adrien COQUEREL et devant le clairon Marcel LEROUX, Bernard LEFEVRE (à la caisse claire)

  • Michèle MALANDAIN (FONTAINE) dit :
    23 2015

    3/5
    Très heureuse de revoir certaines photos où je figure moi-même et de retrouver tous ces visages, certains hélas disparus !